L'histoire du labrador câble…

La négligence condamne à la souffrance ! Au cours de cette semaine, j'ai reçu des messages de votre part au sujet d'un labrador noir se promenant dans la région du Centre. Malheureusement, le peu de temps et les innombrables urgences ne nous ont pas permis d'aller le vérifier, mais un homme bon a rendu visite au vétérinaire avec lui pour vérifier s'il était pucé et a publié d'innombrables annonces sur des groupes d'animaux à Suceava parlant de lui. Pendant un moment, on n'a pas entendu parler du labrador noir, mais le vendredi 17 juillet, la police locale nous a contactés et nous a demandé d'aller à Zamca pour récupérer un chien que les gens ont remarqué comme étant battu quotidiennement par un voisin, attaché avec un câble. dans la cage d'escalier et laissé sans nourriture ni eau pendant des jours.

Nous nous sommes présentés sur les lieux dès que possible, mais quelques minutes avant notre arrivée accompagnés de l'équipe de police, le propriétaire de l'animal l'a rapidement emmené dehors. Nous avons parlé aux voisins et ils nous ont confirmé une fois de plus que le propriétaire du chien n'est pas vraiment son propriétaire, mais l'a amené à l'échelle il y a une semaine et depuis il le maltraite quotidiennement, il ne lui offre pas le minimum conditions de base, et ils sont obligés de le nourrir en secret. Nous sommes repartis vendredi déçus, mais en promettant de ne pas baisser les bras tant que nous n'aurons pas sorti le chien des griffes de l'homme déshumanisé.

Aujourd'hui, un autre monsieur dont les parents habitent le bloc en question nous a demandé de venir chercher le chien, car l'individu n'est pas là. En 8 minutes, j'y suis arrivé, j'ai trouvé le chien dans des conditions misérables, extrêmement effrayé et anxieux. Nous avons appelé la police en toute hâte, qui nous a d'abord dit qu'ils ne pouvaient pas intervenir si le chien n'était pas battu, puis ils ont rappelé en nous envoyant une patrouille. Quelques minutes avant que la voiture de police ne s'engage dans la rue, le soi-disant "propriétaire de l'animal" l'a tenu en laisse, l'a sorti, nous a appliqué une correction, à nous et à ses voisins, et a menacé de le renvoyer. la gorge de tout le monde."

Une fois la patrouille de police arrivée sur les lieux, une voisine de 14 ans, entendant le scandale, a fondu en larmes en disant que l'individu l'avait maltraitée et agressée, elle et d'autres filles mineures. La police a enregistré les paroles de la fille et nous l'avons poursuivie.

Pendant 3 heures, des amis de notre association que nous remercions et dont nous serons toujours reconnaissants, ont fait d'innombrables voyages en ville à sa recherche, et finalement, lorsqu'ils l'ont trouvé et qu'il était sur le chemin du retour, ils nous ont dit de repartir avec la police.

En 5 minutes maximum je suis arrivé devant le bloc, j'ai attendu la police, je suis entré dans le bloc et j'ai pris le chien (action visible dans le live posté aujourd'hui). L'individu n'était pas présent, ce qui nous a permis de nous déplacer en temps et en heure et de ne pas faire trop de bruit.

Si jusqu'à présent, cela semble une histoire déroutante, nous vous le faisons savoir à partir d'ici pour compliquer encore plus. Après que le chien soit arrivé sous notre garde, nous avons reçu un message d'une jeune femme indiquant que le chien appartient à son père, qu'il quitte la cour quand il veut, vient quand il veut et qu'il veut qu'elle revienne. Nous annonçons respectueusement de cette manière qu'un chien bien-aimé ne doit jamais être laissé sans surveillance pendant UNE SEMAINE, sans même essayer d'être fouillé. Le chien n'est pas pucé et restera sous notre garde jusqu'à ce qu'il guérisse de ses traumatismes causés par les coups cruels qu'il a reçus jour et nuit, coups pour lesquels nous et les voisins avons souffert au son de ses cris désespérés. Cet acte en est un de pure négligence, commis par un propriétaire irresponsable, qui a choisi de ne pas surveiller son animal, et il s'est retrouvé entre les mains d'une personne mentalement désorientée, un profil que la police avait longtemps envisagé. En fait, le chien est si doux que nous en avons rarement rencontré, il n'a jamais riposté, pas même lorsqu'il a été frappé sous nos yeux, docile et aimant, donc cette âme pure est restée à la suite des atrocités qu'il a subies. Parfois, nous ne méritons pas vraiment les animaux.

Alors, faites attention aux gens, faites attention à vos animaux de compagnie car vous ne savez jamais dans qui ils pourraient se retrouver.

Merci encore à Cosmin Manolache et sa femme pour leur soutien, leur dévouement et leur transport, à Cristina Sbîrnea pour son implication et sa rapidité et à la famille Hladiuc pour leurs merveilleux cadeaux et leurs soins pour nos petites âmes poilues ! Vous êtes merveilleux! ⁇

Plus d'articles

Deux pauvres chiens

Une fois, l'année dernière, un vétérinaire nous a demandé d'aider une vieille femme d'un village. Aidons-la avec ses chiens, car elle est partie

Votre plaisir est une terreur pour nous!

Il existe de nombreuses coutumes traditionnelles roumaines qui ne seront pas oubliées. Scorcova, le laboureur, la chèvre, l'ours, le laid, les chants de Noël. Les Roumains sont prudents

Panier
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetour au magasin
      Appliquer Coupon